Domaine viticole | Ammerschwihr

Notre histoire

1563

Premiers écrits retraçant la culture de la vigne et la production de vin par les Sick.

histoire-sick-dreyer
Joseph-Dreyer-Sick-Drecher

1932

Protection du Kaefferkopf et de son aire d’appellation par un décret de loi. Initiative lancée par Joseph Dreyer, arrière grand-père d’Etienne Dreyer.

1966

Pierre Dreyer, le père d’Etienne Dreyer, s’associe à son oncle René Sick et fonde le Domaine Sick-Dreyer à Ammerschwihr.

vins-travail-sick-dreyer

2001

Etienne Dreyer prend la relève de son père à la tête du Domaine Sick-Dreyer.

2007

Le Kaefferkopf passe en Grand Cru. L’aire d’appellation est légèrement modifiée. L’INAO autorise un assemblage en Grand Cru Kaefferkopf.

Sick-Dreyer

2013

Le Domaine Sick-Dreyer fête ses 450 ans.

Mais aussi

Notre vignoble

Le Domaine Sick-Dreyer dispose d’un vignoble de 13 hectares, répartis sur les communes
d’Ammerschwihr, Sigolsheim, Katzenthal et Ingersheim.
Nous disposons d’un encépagement complet avec tous les cépages alsaciens typiques. Nous cultivons nos vignes sur des terroirs de plaine et sur les collines environnantes.

Le Kaefferkopf

C’est le Grand Cru du village d’Ammerschwihr.
« Kaefferkopf » provient de 2 mots :
Kopf = tête ou sommet de colline, et Kaeffer = hanneton ou coccinelle

Il s’agit de l’une des plus vieilles appellations d’Alsace (mention dans les archives de l’abbaye de Pairis en 1338). 
En 1932 l’aire de production a bénéficié d’une protection du nom « Kaefferkopf » par la loi, avec un cahier des charges : il était obligatoire pour les viticulteurs faisant apparaitre le nom « Kaefferkopf » sur leur étiquette de cultiver des vignes se trouvant sur ce terroir bien délimité.
Au sein du Domaine Sick-Dreyer, nous avons toujours eu un fort lien avec ce terroir : la protection juridique du Kaefferkopf a été notamment voulue et réalisée par l’arrière grand-père d’Etienne Dreyer, Joseph Dreyer, président du syndicat viticole.

GRAND CRU
En 2007, le Kaefferkopf obtient l’appellation Grand Cru et devient donc le Sleme Grand Cru d’Alsace, avec une révision des limites établies 1932. Grâce à cette révision apparaît une spécificité et un atout : le droit de produire un vin d’assemblage portant la mention Grand Cru à partir des cépages nobles (Riesling, Pinot Gris, Gewurztraminer et Muscat) et nécessité  d’être cultivés sur le Kaefferkopf. Ce vin connu simplement sous la mention « Kaefferkopf » avait toujours été produit sur les collines d’ Ammerschwihr et est la plus pure représentation de notre savoir-faire et de nos terroirs.
D’un point de vu plus général, les vins produits sur ce terroir partagent tous certaines caractéristiques communes : finesse et élégance, en sont les deux principales.

LE TERROIR
Le terroir du Kaefferkopf est très représentatif de la mosaïque de sols que nous trouvons tout le long des collines sous-vosgiennes, avec une belle complexité géologique : à la fois des sols bruns saturés en calcium et magnésium, éléments contribuant fortement à la perception de la minéralité des vins et des sols lourds et profonds avec un taux d’éléments fins élevé (argiles et limons) qui amènent de la structure et de la complexité aux vins.

Le Kaefferkopf est exposé Sud-Est et Est, a une altitude variant entre 230 et 350 mètres sur une surface de 71,65 ha.
Il bénéficie du microclimat de Colmar qui procure un taux d’ensoleillement exceptionnel et une pluviométrie très faible.

Le Kaefferkopf se partage en deux zones topographiques séparées par le ruisseau Walbach :
Au nord, le Kaefferkopf se situe entièrement sur roches granitiques (granite migmatique à enclaves basiques). C’est une grande côte d’exposition Est avec deux retours, un Sud-Est et un Nord-Est (Gries). Le champ de failles n’affleure pas, recouvert par des colluvions et des alluvions anciens (matériaux siliceux vosgiens et loess).
Au Sud, il est découpé par une suite de vallons (kopf), le partageant en autant de petits coteaux dont les expositions tournent du Sud-Est au Nord. Au pied de ceux-ci, principalement granitiques (granite migmatique de Kaysersberg et granite à deux micas de Turckheim) affleure le piémont partiellement masqué par des formations quaternaires d’origines diverses.

kaefferkopf_DREYER-SICK
vignes-domaine-sick-dreyer
sick-dreyer-kaefferkopf
sick-dreyer-ammerschwihr-village

Le village d' Ammerschwihr

Le Domaine Sick-Dreyer se situe dans le village d’Ammerschwihr. Ce village existe depuis l’âge du bronze et fut nommé pour la première fois en 869, sous le nom de « Amalricivillare ». Le village s’étend au fur des siècles pour être élevé au rang de ville en 1367. Lors de cette période trois seigneurs se partagent le ban communal : le Saint Empire Germanique, la Seigneurie des Ribeaupierre et la Seigneurie du Hohlansberg.
En 1431, la ville se voit accorder les mêmes privilèges que les villes impériales d’Alsace. Les bourgeois de la ville développent le commerce du vin qui restera ancré dans l1identité du village tout au long des siècles.
En 1534 la ville connait une phase très prospère et s’épanouit de plus en plus. De cette époque reste quelques monuments : la Tour des Bourgeois, la Tour des Fripons, les vestiges de l’Hôtel de Ville et l’agrandissement de l’Eglise Saint-Martin.
De 1618 à 1648, la Guerre de Trente Ans ravage le village et ses âmes.
Le XVlllème siècle est une période prospère et calme pour le village où la bourgeoisie du cru améliore sereinement les cultures, le commerce et le négoce.
En 1944 la Seconde Guerre Mondiale et ses bombardements détruisent le village à 85%. Ammerschwihr est libéré le 18 décembre et l’évacuation des civils intervient le 31 décembre, après que ceux-ci se soient cachés dans les différentes caves du village.

Le Mambourg

C’est le Grand Cru du village de Sigolsheim.
L’orientation plein sud, le sol calci-magnésique (qui conserve, comme un buvard, la chaleur du rayonnement solaire) font de ce grand cru celui qui bénéficie, pour le secteur, de l’insolation la plus forte ; raison pour laquelle on le qualifie de terroir énergétique et solaire par excellence.
Ses vins se caractérisent par leurs arômes fruités, floraux, riches, complexes dans leur structure, onctueux et d’une belle longueur en bouche.
Dans ce milieu fertile, le gewurztraminer y trouve son terroir de prédilection et est un grand vin de garde.

Le lieu-dit lm Schloss

C’est un petit lieu-dit situé à proximité du village d’Ammerschwihr.
On le distingue par son ensemble de plusieurs parcelles, toutes regroupées sur un clos rond, au milieu duquel se trouvait une tour en bois au Moyen-Âge (im Schloss = au château). 
Seul le Gewurztraminer y est cultivé.

Parcelles de Pinot Gris Vogelgarten

Deux parcelles se situent sur la commune de Sigolsheim, dans la continuité du Mambourg (Vogelgarten = jardin aux oiseaux). Elles bénéficient de la même exposition que le Grand Cru Mambourg mais leur situation en contre-bas se situe sur une pente plus douce.  Notre Pinot Gris bénéficie ainsi d’une très belle finesse et d’une grande fraicheur grâce à ce terroir.

parcelles-pinot-gris-vins-vogelgarten-sick-dreyer

Les terroirs de plaine

Ces terroirs se trouvant principalement sur le ban d’Ammerschwihr sont composés de graves et d’alluvions ce qui permet d’obtenir des vins plus fruités et frais, très agréables à déguster.  C’est une excellente entrée en matière pour découvrir les vins d’Alsace.

Et, en cet fin d’automne, cela devient le festin des étourneaux…

Le Vignoble Alsacien

Le vignoble alsacien s’étend sur 120 km du nord au sud et se partage entre 119 communes, mais est extrêmement étroit avec une largeur allant de 15 kilomètres à 2 kilomètres dans son endroit le plus étroit. L’altitude du vignoble est comprise entre 200 et 400 mètres. Sur 170 kilomètres se déroule la Route des Vins d’Alsace entre Thann au sud et Marlenheim au nord.

 

En quelques chiffres, l’Alsace est constitué de 15 600 hectares de vignes en AOP, 4 600 producteurs de raisin et 1,15 millions d’hectolitres de production moyenne en AOP.

En 2011 : 140 millions de cols ont été commercialisés. Dont 25% ont été vendus à l’international.
La grande richesse du vignoble alsacien est sa diversité des sols avec 13 formations géologiques différentes. On y retrouve pratiquement toutes les terres à vignes existantes : du sol volcanique au sol calcaire, en passant par les sols granitiques et gréseux.

Cette grande diversité des sols a obligé les vignerons alsaciens à adopter de multiples cépages aujourd’hui traditionnels et emblématiques de notre région. On en trouve 7 principaux, représentants pour ainsi dire la totalité de la production alsacienne. Ces 7 cépages sont : le Pinot Blanc, le Pinot Gris, le Pinot Noir, le Riesling, le Gewurztraminer, le Sylvaner et le Muscat.

vignoble-alsacien-sick-dreyer

Nos engagements

Le domaine Sick-Dreyer s'est toujours engagé comme étant un vigneron indépendant.
Ceci nous oblige à :
  • Respecter nos terroirs : mettre en place une agriculture raisonnée respectant l’ensemble des éléments vivants de notre vignoble : le sol, la vigne et tous les organismes impliqués dans la vie de nos vignes. C’est également respecter les générations futures en leur léguant un environnement en pleine forme.

 

  • Travailler nos vignes : de la taille à l’épamprage, en passant par la complantation, le travail du sol et le liage, le vigneron indépendant fait tout lui même et avec passion. C’est énormément de temps investi, mais c’est la garantie pour nous de vous offrir ce que nos terroirs nous permettent d’obtenir de mieux.

 

  • Récolter nos raisins : les vendanges ou l’aboutissement de toute une année de travaux tous plus différents les uns que les autres. Certainement l’une des périodes les plus stressantes et chargées pour le vigneron. Le fruit de notre travaille et de nos soins arrive au pressoir, prêt à se transformer.

 

  • Vinifier et élaborer nos vins : de A à Z, avec l’aide de notre cabinet d’œnologie, nous allons tout mettre en œuvre pour que le travail fait à la vigne se concrétise en cave par des grands vins, emblématiques de notre savoir-faire, de notre passion et de nos terroirs.

 

  • Elaborer nos eaux-de-vie : viennent les journées d’hiver où la cheminée de l’alambic fume. C’est la période à laquelle nous distillons certains des marcs que nous avons conservés afin de produire différentes eaux-de-vie de raisin, typiquement alsaciennes.

 

  • Mettre en bouteille notre propre production : l’hiver c’est également la période pendant laquelle les différentes mises en bouteilles se font. Le vin prend sa forme finale et se retrouve dans son avant-dernier contenant : la flûte alsacienne, pour se reposer avant de se retrouver dans votre verre et accompagner vos moments les plus conviviaux.

 

  • Accueillir, conseiller la dégustation et prendre plaisir à présenter le fruit de notre travail et de notre culture, est l’étape la plus importante.  C’est pour nous, l’occasion de vous présenter nos vins et de vous faire partager toute la passion qui nous anime pour élaborer les vins. Nous prenons plaisir à vous décrire et à analyser avec vous les différences entre nos différentes cuvées et à imaginer les accords mets & vins possible avec nos flacons.
Triptique-vitraux-sick-dreyer-indépendant